Rideau

Publié le par cecinestpasunblogsurmavieaucanada

Après de longues réflexions et d'intenses dialogues intérieurs, j'ai décidé de suspendre ce blog pendant quelques temps.

Depuis, le début je le traîne un peu comme un fil à la patte et il n'est en rien ce que j'en avais imaginé.

J'ai fait la bétise de croire qu'il pourrait remplacer des conversations que je n'ai pas avec mes amis, qu'il pourrait être un lieu d'échange et ce n'est pas le cas. Il me prend énormément de temps, du temps que je ne consacre pas à ma vie ici, et il m'emplit de frustration et de tristesse aussi devant le peu de retour que j'en ai.

J'ai compris un peu dans la douleur que ma vie est ici maintenant et que je ne peux pas demander à mes amis de me considérer toujours dans la leur, là-bas. Je suis celle qui est partie c'est à moi de m'adapter, de faire des sacrifices, il semble qu'un des sacrifices soit mes amitiés. Car il est naïf de croire, comme j'ai pu le faire, que rien ne changera, et qu'on peut continuer à avoir les mêmes rapports quand 8000 km nous séparent. J'ai voulu avoir le beurre et l'argent du beurre, bien mal m'en a pris. Vos vies continuent d'avancer, et je dois faire aller la mienne de mon côté. Je dois vivre cette expérience, seule, je crois, sans vous trainer tous derrière moi, car finalement cela m'encombre un peu, ce blog reste un lien trop fort avec la France, je dois le couper car je ne suis plus en France.

J'ai écrit ce blog parce que peut-être je ne me sentais pas capable d'affronter la douleur de la séparation, parce qu'il me berçait de l'illusion de votre présence, il est temps d'arrêter et de se confronter à la réalité. Ce blog me rapprochait sans doute de vous, mais jamais vous de moi. Je n'ai pas fait ce blog en pensant que ce que j'allais y écrire serait révolutionnaire et passionnant. Il faut que j'arrête de me prendre pour Nicolas Bouvier, je vis juste à Montréal, il n'y a rien d'extraordinaire là-dedans, pas de quoi en tartiner des colonnes. Finalement, je ne sais pas bien pourquoi j'ai fait ce blog, c'était surement une erreur, je me suis laissée convaincre de le faire, donc stop.

Je suis désolée pour ceux qui prennaient du plaisir à sa lecture. Je le reprendrai peut-être plus tard, je verrai.

Je resterai en contact Skype avec ma famille, à qui je raconterai mes "aventures" de vive-voix, je laisserai des photos sur Facebook, mais c'est tout. Pour ceux que ça intéressent d'avoir de mes nouvelles, il faudra venir les chercher.


 

Commenter cet article

Hugo Billard 12/07/2011 09:51


Tu devrais le garder quand même! Nous sommes sans doute un certain nombre à lire tes tribulations sans les commenter. Mais c'est vrai, c'est chronophage. Et les vacances ne sont pas le meilleur
moment pour lire un blog. Ceci dit, les tribulations d'une meldoise dans le grand Nord, ça fera un bon titre de bouquin ;-)
Bisous d'Aubervilliers-du-9-3, Adeline, Aube et Hugo


Pauline Manche 06/07/2011 22:16


Oh ben non....je me marrai moi à lire ta prose... même quand tu as l'humeur triste, tu as toujours le don de la formule.. enfin bon, je t'ai tout dit par mails alors... tu veux pas faire un blog
spécial pour moi ???