Plein la vue

Publié le par cecinestpasunblogsurmavieaucanada

 

Je reprends mon récit là où l'arrivée de mes parents à Montréal l'a laissé il y a quelques jours. Je tente de rassembler mes souvenirs, plus le temps passe et plus il ne laisse qu'un fil ténu de sensations dans la mémoire. Depuis Chicago sont aussi venues se superposer les images de Québec et ses rues anciennes, de Tadoussac et ses baleines (et bélugas!!), des sapins des monts du Charlevoix et des délicieuses maisons des bords du St Laurent.

 

Mes yeux se posent sur la carte du Canada qui décore le mur de ma nouvelle chambre, je suis le grand trait bleu qui borde Montréal, je le regarde descendre du lac Ontario, où il fait du pied à Toronto (encore un voyage à planifier!), puis le chapelet des grands lacs: Erié, Huron, Supérieur, les canado-américains et Michigan, le seul à être 100% made in USA.

Je me souviens d'avoir été très surprise par sa couleur, bleu turquoise, très clair, du curaçao au lait! Je l'imaginais, sombre et tourmenté, peut-être même méphytique, mais c'est une source de vie qui s'est imposée à mes yeux. Je n'aurai pourtant pas risqué d'y mettre ne serait-ce qu'un orteil!

 

USA-0568.JPG

 

USA-0841.JPG

 

Mes craintes hygiénistes n'étaient pas partagées par les Chicagoans, ils étaient nombreux à oser piquer une tête. Mais la majorité, assise ou allongée sur le béton, avait la tête en arrière, les yeux scrutant le ciel pour suivre le ballet des avions de chasse de l'US Army.

 

USA-0854.JPG

 

USA-0852.JPG

 

USA-0733.JPG

 

Le bruit des réacteurs au-dessus de la ville était tout bonnement assourdissant, la structure métallique du Jay Pritzker Pavilion en vibrait et après leur passage de grandes trainées de fumée s'abattaient sur la ville troublant pour quelques minutes l'horizon.

 

A Boston, j'avais déjà pu admiré le travail de Frank Gehry, me laisser charmer par ses structures tortueuses, métalliques, brillantes (dans les deux sens du terme), à Chicago, j'ai été totallement subjuguée par l'amphithéâtre qu'il a dessiné dans le Millenium Park. Il est comme une fleur qui éclôt, un fruit qu'on aurait pelé, un entremêlement de rubans, une bouche vorace, une oreille à l'écoute...

 

USA-0728.JPG

 

USA-0859.JPG

 

Le treillis, cet élégant plafond ajouré, permet de positionner des enceintes partout au-dessus de la pelouse, offrant ainsi l'accoustique d'une salle de concert en plein air. Une salle de concert qui a pour décor les buildings, lorsque la nuit vient, ils s'illuminent, les feux de la rampe sont alors autant sur la scène qu'autour. Quand les cordes, les cuivres, les cymbales se mettent à jouer le Requiem de Verdi, que les voix des quatre solistes sont reprises par la puissante vague du choeur, que les mouvements saccadés d'un chef d'orchestre possédé viennent amplifier la dramaturgie du Dies Irae, quand mon coeur vibre au diapason de la musique et des centaines de coeurs qui m'entourent, que mes yeux se posent sur le ciel, sur les tours, alors il n'existe plus ni passé ni avenir, juste ce moment, cette intensité, ce plaisir infini, ces notes qui enchantent, qui bouleversent et qui apaisent.

 

 


 

 

 

USA-0789.JPG

 

USA-0792.JPG

 

USA-0790.JPG

 

Tout l'été, l'Opéra et la ville de Chicago ont donné gratuitement deux soirs par semaine des concerts de musique classique avec un orchestre symphonique, chaque concert a couté $70 000, c'est donc peu dire, que d'affirmer que Chicago est une cité qui aime la culture et qui met en avant l'art sous toutes ces formes. Le Millenium Park est un lieu offert aux artistes, toujours en construction, il abrite déjà des oeuvres visuelles très intéressantes, des oeuvres qui sont en adéquation avec la ville. The Cloud Gate, la sculpture de Anish Kapoor, voit se refléter dans ses courbes en alu, le paysage urbain. The Crown Fountain de l'espagnol Jaume Plensa, affiche les visages de 1000 habitants de la ville.

 

USA-0736.JPG

 

USA-0740.JPG

 

USA-0749.JPG

C'est moi au milieu!

 

USA-0797.JPG

 

USA-0806.JPG

 

Et près de la Chicago River, on peut même prendre 7 ans de réflexion avant d'aller voir sous la jupe de Marilyn Monroe!

 

USA-0571.JPG

 

Et que dire de l'Institute of Fine Arts!  Après avoir visité le MoMa et le Metropolitan à New-York, je pensais ne pas pouvoir être encore émerveillée par un musée américain. Il possède sans doute l'une des plus importantes collections d'Impressionnistes, après le Musée d'Orsay. Et puis une nouvelle aile consacré à l'art moderne, un bâtiment dessiné par Renzo Piano, avec une passerelle qui mène directement du musée au Millenium Park, de l'art entre les murs, de l'art dans la verdure!

 

USA-0566.JPG

 

USA-0725.JPG

 

USA-0562.JPG

 

USA-0717.JPG

Claude Monet

 

USA-0716.JPG

Berthe Morizot

 

USA-0711.JPG

Claude Monet

 

USA-0715.JPG

Van Gogh

 

USA-0719.JPG

Caillebotte

 

USA-0687.JPG

Picasso

 

USA-0688.JPG

Braque

 

USA-0706.JPG

Giacometti

 

USA-0862.JPG

 

USA-0869.JPG

 

En elle-même Chicago est un musée, un musée d'architecture, mais un musée qui est en perpétuel renouveau, qui cherche à innover, tout en conservant les vestiges du passé inscrustés dans ses murs.

 

USA-0603.JPG

 

 

USA-0762.JPG

 

USA-0604.JPG

 

USA-0903.JPG

Même la prison est une recherche architecturale!

 

USA-0776.JPG

 

Le bas de la façade de l'Equitable Building est inscrustée de pierres venues des quatre coins des Etats-Unis, mais aussi de vestiges de monuments célébres de la planète. L'un des plus récent est une partie de World Trade Center.

USA-0820.JPG

 

USA-0822.JPG

 

Je lève les yeux de mon écran, au dehors Montréal est toujours aussi maussade, au mur, ma carte me fait de l'oeil, tous ces lieux où il faudrait, où je voudrai aller! Je repasse en revue l'article, traque les fautes, change la police de caractère. Je m'aperçois qu'il est dense, beaucoup de photos, c'est un modèle fabuleux, je n'ai finalement pas écrit grand chose, Chicago se suffit à elle-même,  je voulais surtout vous en mettre plein la vue!

Commenter cet article

Alice 13/09/2011 22:00


Je confirme, objectif tenu !! :)


cecinestpasunblogsurmavieaucanada 13/09/2011 23:21



Oui pour prendre des photos, un objectif c'est mieux!! Elle est nulle, mais je me devais de la faire, car on m'a défendu de perdre ma Lorianitude!!!



Hugo Billard 07/09/2011 10:19


En mettre plein la vue? C'est gagné ;-)
J'ai raté l'Equitable Building, damned! Encore un prétexte pour y retourner.
Merci Loriane pour ces très belles photos.
Bises
Hugo


cecinestpasunblogsurmavieaucanada 07/09/2011 16:00



Moi je l'avais cherché, parce que je l'avais vu dans un film (je ne sais plus lequel bien sûr), mais je suis passée deux fois devant dans la journée avant de m'apercevoir qu'il y avait des choses
dans les murs!! Il est juste à côté de l'immeuble du Chicago Tribune, si tu y retournes!