La Poutine

Publié le par cecinestpasunblogsurmavieaucanada

La Poutine est à la gastronomie mondiale ce que la Tour Montparnasse est à l'architecture parisienne: une erreur!

Toutefois, - je vais modérer mes propos au cas où des indépendantistes québécois défenseurs de la poutine libre venaient à lire ces lignes - si la Tour Montparnasse est un non-sens visuel, elle offre la plus belle vue sur la capitale; il en est de même pour la poutine, la vision qu'on en a est assez perturbante, mais le goût est loin d'être désagréable!

Et c'est ça le vrai problème avec la junk food, c'est bon de manger du gras, du sucré, du surgras et du sursucré!

 

DSC00163.JPG

 

Pour faire une bonne poutine, il vous faut, des frites pas trop crousitllantes et très cuites, du fromage type cheddar ou fromage en grain, plus couramment appelé "fromage en crotte" par les Québécois et vous recouvrez le tout d'une sauce chaude à la viande, ou sauce barbecue! Et il existe des tas de variante de cette base, on peut rajouter toutes sortes de viandes allant du bacon au poulet en passant par les merguez ou même le foie gras (Dieu du Sud-Ouest pardonnez-leur!). On peut aussi y ajouter quelques légumes pour se donner bonne conscience: oignons, maîs, petits pois...

 

Je dois bien confesser que je n'ai pas fini toute mon assiette, car c'est assez roboratif, bizarrement!

 

Ici, les gens font la queue jusque sur le trottoir pour pouvoir manger de la poutine, c'est le plat national, même si les origines de cette curiosité gustative sont assez floues et controversées. Je vous épargne les détails de la querelle pour savoir où et qaudn la première poutine a été inventée.

 

Petite aparté à propos des fromages. On m'a bien fait comprendre, qu'en tant que Française, il ne fallait pas que je la ramène avec nos supers fromages, sinon je pouvais rentrer en France. Ici, les fromages les plus vendus sont du type cheddar et autres sortes de matière mi-lactée mi-plastique. En fait, les Québécois considèrent qu'un fromage est bon quand il fait "kouick-kouick", un bon fromage doit faire ce petit bruit sous la dent, et un excellent fromage à crotte pour poutine ne doit pas fondre sous la sauce chaude et doit encore pouvoir faire kouick-kouick! Je pense donc que les Québécois devraient manger des jouets pour chiens!

 

Ce sont sans doute ces pensées anti-québécoise, légèrement teintées de condescendance qui devaient me passer par la tête en me dirigeant vers la sortie du restaurant La banquise, où je venais de déguster ce chef d'oeuvre de la sur-nutrition, lorsque mon pied a été victime d'un attentat. J'ai glissé sur une frite, une fois!

 

DSC00166.JPG

 

Voilà ce qui arrive lorsque la frite belge s'allie au fromage en crotte québécois pour venir à bout des mauvaises langues françaises!

 

PS: Je n'ai fait aucun jeu de mot à propos de Vladimir Poutine, je vous laisse le soin de les imaginer vous-même!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article